Yannick Stopyra, le buteur de Sochaux, Toulouse et Bordeaux

Yannick Stopyra est un très grand buteur qui a fait trembler les filets adverses avec plusieurs maillots français.

Il est un redoutable finisseur des années 1980 et 90. Yannick Stopyra fait partie de la génération dorée en France avec les Platini, Rocheteau, Papin ou encore Bellone.

Le buteur a joué toute sa carrière en France en passant par Sochaux, Rennes, Toulouse, Bordeaux, Cannes, Metz puis Mulhouse.

Il a également été sélectionné à plusieurs reprises en équipe de France malgré la concurrence importante de l’époque à son poste.

Yannick Stopyra, ses débuts avec le FC Sochaux-Montbéliard

Yannick Stopyra est né le 9 janvier 1961 à Troyes. Lors de son parcours en junior, il joue d’abord pour l’USSC Redon. Il intègre ensuite le centre de formation du FC Sochaux-Montbéliard.

De 1977 à 1983, Yannick Stopyra participe à 143 matchs avec le FC Sochaux. Il marque à 52 reprises faisant de lui, encore aujourd’hui, l’un des meilleurs buteurs du club.

yannick stopyra fc sochaux montbéliard

Il joue sous le maillot FC Sochaux avec Bernard Genghini et Philippe Anziani, deux autres joueurs offensifs. Ils sont vice-champions de France en 1980 derrière le maillot FC Nantes.

La saison suivante, Stopyra et Sochaux atteignent les demi-finales de la Coupe de l’UEFA. Le FC Sochaux s'incline face à l’AZ Alkmaar, 4 buts à 3 sur l’ensemble des deux matchs.

En 1983, Yannick Stopyra décide de quitter Sochaux pour le maillot Stade Rennais. Cette saison 1983-84 n’est pas très bonne pour le buteur qui ne fait trembler les filets que 9 fois en 37 matchs. 

Stopyra avec le Toulouse FC

En 1984, Yannick Stopyra quitte Rennes pour jouer sous le maillot Toulouse. Il y retrouve toutes ses qualités de buteur puisqu’il y marque 46 buts en 148 matchs.

Son entraîneur du moment est Daniel Jeandupeux. Il joue avec Guy Lacombe, Alberto Marcico ou encore Jean-Marc Ferratge. Les résultats en championnat sont bons.
Lors de la saison 1986-1987, Toulouse réalise un exploit de taille en Coupe de l’UEFA. En effet, Yannick Stopyra et le Téfécé sortent le Naples de Diego Maradona en 32ème de finale. Toulouse s’incline malheureusement face au Spartak Moscou en seizième. Lors de ces 4 matchs, Stopyra se montre à un très haut niveau.

yannick stopyra toulouse

Malgré quelques prestations de haute volée, Yannick Stopyra a du mal à confirmer son statut de futur Bernard Lacombe.

Lors de sa dernière saison avec Toulouse, en 1987-1988, il se maintient dans les dernières journées. Il compte pourtant Jacques Santini comme entraîneur et Alberto Tarantini, le champion du Monde argentin comme partenaire.

La fin de carrière en club de Yannick Stopyra

Yannick Stopyra, un temps annoncé au Bayern Munich, reste finalement en France et signe en Gironde pour porter le maillot Girondins de Bordeaux. Il n’y joue qu’une saison, en 1988-1989, mais marque 10 buts en 41 matchs.

yannick stopyra bordeaux

Il signe ensuite à l’AS Cannes où il reste deux saisons. Il marque 8 buts en 37 matchs.

Stopyra passe ensuite une saison sous le maillot FC Metz en 1991-1992. Il termine sa carrière au FC Mulhouse de 1992 à 1994.

Stopyra avec l’équipe de France

Yannick Stopyra compte 33 sélections avec le maillot équipe de France pour 11 buts de 1980 à 1988.
Il ne participe pas à la Coupe du Monde 1982 où la France termine 4ème. Il n’est pas non plus dans la liste de Michel Hidalgo en 1984 pour l’Euro remporté en France.
Yannick Stopyra connaît son heure de gloire lors de la Coupe du Monde 1986 au Mexique. Quand Henri Michel l’appelle, tout le monde se dit que l’attaque des Bleus sera Dominique Rocheteau et Jean-Pierre Papin. Il n’en n’est rien car Stopyra s’avèrera être l’homme d’attaque de la France lors de ce Mondial.

Yannick Stopyra est associé à Rocheteau, Papin ou Bellone. Il marque face à la Hongrie pour une victoire 3 à 0. Il marque ensuite face à l’Italie en huitième de finale.

yannick stopyra équipe de france

La France s’impose en quart aux tirs au but face au Brésil lors du fameux “match du siècle”. Les Bleus s’inclinent en demi-finale face à l’Allemagne de l’Ouest. Ils terminent cependant troisième après leur succès face à la Belgique 4 buts à 2.

Malgré seulement 2 buts marqués en 6 matchs joués, Yannick Stopyra aura été l’un des grands artisans du beau parcours des Bleus.


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés