Maillot Monaco

    Filtrer

      Un maillot Monaco c’est comme une infime partie de l’histoire du football français. L’AS Monaco n’est plus à présenter. Depuis près d’un siècle, le club de la Principauté ne cesse de faire rêver des générations.

       

       

      Avec son super centre de formation, l’un des meilleurs en France et en Europe, le maillot de Monaco est connu pour ses nombreux titres nationaux mais également ses parcours européens. Les pépites révélées sous le maillot de l’AS Monaco laissent toujours une image positive du club à l’international.

      L’histoire de Monaco est donc passionnante, la voici.

      Maillot Monaco, son histoire et celle du club

      Le maillot de l’AS Monaco ne date pas d’hier. Comme évoqué précédemment, il a près d’un siècle bien que sa date de naissance officielle fasse débat.

      Maillot AS Monaco, la fondation

      Comme pour beaucoup de clubs en France, l’AS Monaco est le fruit d’un rassemblement de clubs. Une première date de création est revendiquée par le club : le 1er août 1919, date à laquelle le numéro d’affiliation de la section football a été transmis, mais rien n’est plus sûr.

      Cependant, la date reprise la plupart du temps est celle du 23 août 1924. Pour sa création, quatre clubs de Monaco et la commune située non-loin de là, Beausoleil, se sont rassemblés : l’ASPTT Beausoleil, le Monte-Carlo Swimming Club, le Monaco Sports et le Riviera AC de Monaco.

      Après plusieurs saisons a évoluer avec un statut amateur et l’utilisation de joueurs professionnels comme Szanilo et Cazal, l’AS Monaco accède au statut professionnel en 1948. Le club va alors avoir le soutien du Prince Rainier III. En 1952-53, l’ASM termine deuxième et accède à la Division Nationale, le plus haut niveau français à l’époque.

      Maillot Monaco, les premiers trophées du club du Rocher

      L’AS Monaco goûte à la première division sans trop se soucier de la relégation. En 1958, Lucien Leduc devient entraîneur de l’équipe, cette dernière va prendre une autre dimension. L'équipe décroche son premier titre en 1960 avec sa victoire sur le maillot vert de l’ASSE en Coupe de France. Ce premier trophée est soulevé par le capitaine du moment, Michel Hidalgo.

      La saison suivante, le maillot de Monaco décroche son premier titre de champion de France. Le club de la Principauté fait également ses débuts en Coupe d’Europe mais se fait rapidement éliminer par les Rangers.

      En 1962-1963, Monaco réalise son premier doublé et pour le moment dernier Coupe/Championnat. La victoire en Coupe est face à l’Olympique Lyonnais.

      Les saisons suivantes sont moins reluisantes pour le maillot de l’ASM. Malgré l’arrivée en 1973 de Delio Onnis, l’un des meilleurs attaquants de l’époque, Monaco varie entre Division 1 et Division 2. En 1978, le club du Rocher est champion pour la troisième fois de son histoire avec notamment dans ses rangs Rolland Courbis, Jean Petit ou encore Jean-Luc Ettori.

      Maillot ASM, les années 1980

      Le maillot de Monaco redore son blason dans les années 1980. Dès le début de cette décennie, une troisième Coupe de France est remportée par le club, 3 buts 1 face à l’US Orléans avec notamment un but d’Albert Emon et un d’Onnis.

      En 1982, l’ASM est championne de France pour la quatrième fois avec dans son effectif des grands noms du football français : Bruno Bellone, Manuel Amoros, Claude Puel ou encore une nouvelle fois Rolland Courbis. D’autres grands joueurs comme Daniel Bravo arrivent ensuite. Malgré ses succès nationaux, le maillot de Monaco ne brille pas hors du territoire français lors de ses participations aux coupes d’Europe.

      En dépit de quelques saisons compliquées, Monaco remporte la Coupe de France en 1985 face au Paris Saint-Germain.

      Maillot Monaco, l’ère Arsène Wenger

      En 1987, Arsène Wenger arrive à la tête de l’équipe. Dès sa première saison, il remporte le championnat de France. Il compte alors comme joueurs majeurs Patrick Battiston, Luc Sonor, Manuel Amoros ou encore Marcel Dib.

      Sous Wenger, des joueurs se montrent au grand public comme George Weah ou Emmanuel Petit qui profitent de blessures des cadres pour trouver du temps de jeu et montrer leurs talents.

      C’est également sous Wenger que Monaco se montre pour la première fois convaincant sur la scène internationale avec une première demi-finale de Coupe des coupes en 1990, défaite aux tirs au but face à Valladolid.

      En 1991, l’ASM décroche sa cinquième Coupe de France et à ce jour la dernière face à l’Olympique de Marseille.

      La saison suivante, malgré une année blanche en titre, Monaco accède à la finale de la Coupe des coupes mais échoue face au Werder Brême, défaite 2 à 0.

      La saison 1993-1994 est mitigée car le club termine 9ème de première division mais arrive pour la première fois de son histoire à atteindre le dernier carré de la Ligue des Champions mais s’incline aux portes de la finale face à l’AC Milan.

      En 1994-1995, après avoir lancé Thierry Henry dans le grand bain et recruté Fabien Piveteau puis Sonny Anderson en attaque, Arsène Wenger est licencié à la suite à d’une défaite contre Nice. Il a été le premier entraîneur à réussir sur le plan international avec le maillot de Monaco.

      L’après Wenger, 10 ans de jeu

      Suite au départ de Wenger, Jean Tigana débarque sur le Rocher. Il termine 3ème du championnat et Sonny Anderson en est le meilleur buteur.

      En 1997, un sixième titre de champion est remporté avec une superbe équipe : Thierry Henry, Manu Petit, Fabien Barthez ou encore Franck Dumas sont les grands artisans de cette victoire. Ils sont également demi-finalistes de la Coupe de l’UEFA mais s’inclinent 3 buts à 2 face à l’Inter Milan.

      La saison suivante, le maillot Monaco est de nouveau, après 1994, demi-finaliste de la Ligue des Champions mais échoue face à la Juventus de Turin de Zinédine Zidane, 6 buts à 4.

      Après un début de saison 1998-1999 compliqué, Claude Puel succède à Jean Tigana. Il s’appuie alors sur de nombreux cadres comme Barthez, Sagnol, Trezeguet, Lamouchi, Riise ou encore Dado Prso. Le club remporte le championnat de France en 2000 avec cet effectif.

      En 2001, Didier Deschamps succède à Claude Puel et remporte la Coupe de la Ligue 2003 face au FC Sochaux-Montbéliard, 4 buts à 1.

      Son parcours le plus marquant est celui de la Ligue des Champions 2003-2004. Après avoir terminé premier de son groupe devant le Deportivo La Corogne, le PSV Eindhoven et l’AEK Athènes, le maillot Monaco s’impose en huitièmes face au Lokomotiv Moscou (2-2, but à l’extérieur). S’en suit alors deux oppositions rentrées dans l’histoire.

      La première, en quart, face au grand Real Madrid de Zidane et Ronaldo. L’ASM perd le match aller 4 buts à 2 à Madrid mais s’impose 3 buts à 1 au Stade Louis II et accède au dernier carré. En demi-finale face au Chelsea de Marcel Desailly, Monaco l’emporte 3 buts à 1 à domicile et réalise le nul 2-2 à Stamford Bridge. Le maillot de Monaco s’incline malheureusement 3 buts à 0 en finale face au FC Porto de José Mourinho.

      Des années compliquées et renouveau

      Les saisons suivantes, l’ASM est dans le ventre mou de la Ligue 1. La descente en Ligue 2 en 2011 fait très mal au club. Il est cependant racheté par l’homme d’affaires Dmitry Rybolovlev qui apporte de grosses ressources financières pour remonter en Ligue 1 en 2013 avec son titre de champion de Ligue 2 sous les ordres de Claudio Ranieri.

      Pour sa remontée en Ligue 1, Monaco recrute de nombreux joueurs internationaux comme Radamel Falcao, João Moutinho, James Rodriguez ou encore Ricardo Carvalho. 

      Le club est champion de France en 2017 et échoue en demi-finale de la Ligue des Champions face à la Juventus de Turin.

      Maillot AS Monaco, le logo, les couleurs et les sponsors

      Le logo de l’AS Monaco n’a jamais vraiment radicalement changé depuis sa création. Il a toujours été de la même forme, un blason de couleur rouge et blanche avec les contours en or.

      Avant 1962, ASM était apposé au-dessus de bandes rouges sur fond blanc. A partir de 1662, une couronne en or est placée au-dessus du blason. A partir de 2002, ASM FC est écrit au lieu d’ASM. En 2013, l'inscription devient AS Monaco FC, toujours sous la même forme et sur le même blason rogue et blanc.

      Lors de la saison 1960-1961, un nouveau maillot de Monaco est créé par la Princesse Grace Kelly. Le maillot n’est plus blanc rayé de rouge mais utilise un maillot diagonale, encore porté aujourd’hui par les joueurs de Monaco. Ce nouveau maillot est celui du premier titre de champion de France du club, une belle symbolique.

      Comme beaucoup de clubs français, Le Coq Sportif est la marque du club monégasque dans les années 1970 avec comme sponsor RMC. Ensuite, avec le sponsor Bally, Monaco passe chez Adidas de 1986 à 1988 puis Nike de 1988 avec Afflelou et Lada à 1990 pour repasser ensuite chez Adidas. Tamoil vient alors sur le devant du maillot avant de voir Eurest puis Confidur et Fedcom arriver. 

      Kappa devient la marque de Monaco de 1998 à 2001 avant de laisser la place à Puma jusqu’aux années 2010. Macron, Nike et Kappa se relaient comme marque du maillot Monaco.

      Maillot Monaco vintage

      Un maillot Monaco vintage fait voyager dans le temps. Il permet de se remémorer plein de souvenirs qui font partie de l’histoire du club de la principauté.

      Sur The Football Market, tu peux trouver des maillots de l'AS Monaco vintages (maillot domicile, maillot extérieur et maillot third) pour agrandir ta collection et faire un bon vers le foot passé.

      Découvre notre collection rétro Monaco pour acheter un maillot Monaco vintage et vivre ta passion pour Monaco avec encore plus de sentiments.

      N’hésite plus et fait appel à The Football Market pour trouver des maillots de foot vintage.

      37 items