Dominique Rocheteau, portrait de l’Ange vert

Dominique Rocheteau, les origines

Dominique Rocheteau est un ancien joueur de football né le 14 janvier 1955 à Saintes (Charentes-Maritimes). Joueur emblématique en France pour plusieurs générations, il est toujours surnommé “L’Ange vert” par les fans. Ce surnom, qu’il n’apprécie pas, a commencé à le suivre lors de son passage à Saint-Etienne dans les années 1970. Adopté par les supporters, ce pseudo ne sera jamais oublié.

Egalement passé par le Paris Saint-Germain, il est à ce jour, le quatrième meilleur buteur du club derrière Edinson Cavani, Zlatan Ibrahimovic et Pauleta. Sa carrière s’étend de 1972 à 1990.

Il est également très connu en France pour ses prestations avec l'Équipe de France

Cet article retrace la carrière de Dominique Rocheteau et les principales étapes de cette dernière.

Dominique Rocheteau, sa carrière en club

Eclosion de l’Ange Vert à Saint-Etienne

Dominique Rocheteau débarque du côté de l’AS Saint-Etienne et du Stade Geoffroy Guichard en 1971, à 16 ans en tant que stagiaire. En 1973, il dispute son premier match professionnel avec les Verts face à Nancy. Ses débuts sont compliqués car de nombreuses blessures viennent gâcher sa progression. Il participe donc à peu de match entre 1974 et 1975 alors que son club réalise un doublé coupe-championnat. 

Une fois de nouveau sur jambes, il montre aux yeux de tous l'étendu de son talent dans une formation en 4-3-3. Ce dispositif était adopté par son entraîneur du moment Robert Herbin. Au poste d’ailier droit, il se met rapidement le public dans la poche avec sa vivacité et ses dribbles élégants. Le public féminin apprécie particulièrement Dominique Rocheteau grâce notamment à sa chevelure. 

Dominique Rocheteau ASSE

L’année 1976 est symbolique pour Dominique Rocheteau. Lors de cette saison, il marque notamment un but splendide face à Glasgow et signe une passe décisive pour Patrick Revelli. 

Cette même année, il participe à l’un des plus beaux matchs de l’histoire de l'as Saint étienne. En Coupe d’Europe des clubs champions, pour les quarts de finale, les Verts affronte le ballon d’or Oleg Blokhine et le Dynamo Kiev. Battu 2-0 à l’aller, Saint-Etienne parvient à recoller au score au retour grâce à Jean-Michel Larqué et Patrick Revelli.

Dominique Rocheteau, pourtant blessé, marque en prolongations et offre la victoire à St Étienne. Cette même année, après la demi finale face à Eindhoven, les Verts échouent en finale de la Coupe face au Bayern Munich de Franz Beckenbauer. Dominique Rocheteau ne joue que 17 minutes lors de ce match.

A partir de 1978, la stratégie de l’AS Saint-Etienne change. Le centre de formation est de plus en plus délaissé pour laisser place à des transferts de stars comme Michel Platini ou encore Patrick Battiston. Lors de cette saison l'ange vert inscrit 21 buts et offre 12 passes décisives. 

La saison suivante, il se blesse une nouvelle fois gravement. Son absence n'empêche pas Saint-Etienne de toujours être aussi performant. A son retour, les Verts connaissent plusieurs désillusion comme des éliminations en Coupe de France ou en Coupe d’Europe.

Sa saison 1979-1980 est donc compliquée. Suite à cela, il décide de quitter le club pour aller au Paris Saint-Germain pour prendre un nouveau départ. Au total, il aura joué 197 matchs avec les Verts et aura inscrit 57 buts de 1971 à 1980.

Il sera ensuite vice-président du conseil de surveillance puis directeur sportif de l’AS Saint-Etienne.

Une nouvelle aventure au Paris Saint-Germain

Après son départ de l'as Saint Etienne, l’ange vert débarque à la capitale pour se relancer. L’entraîneur de l’époque annonce à Dominique Rocheteau qu’il jouera dorénavant au poste d’avant-centre. Il avait dû laisser son poste de prédilection à Patrick Revelli et Johnny Repp à Saint-Etienne. 

Il casse les codes du numéro 9. Il ne joue pas comme un pivot mais utilise principalement ses dribbles pour troubler les défenses adverses. Des fois utilisé comme un attaquant de soutien, il délivrera plusieurs passes décisives pour les autres buteurs. 

Les résultats sportifs du Paris Saint-Germain sont irréguliers malgré ses belles ambitions. Dominique Rocheteau se blessera de nouveau à plusieurs reprises lors de son passage à Paris. 

Dominique Rocheteau PSG

Ses blessures ne lui empêchent pas de décrocher plusieurs titres majeurs comme la Coupe de France 1982 face à l’AS Saint-Etienne. L’année suivante, le Paris SG garde son titre en s’imposant face à Nantes. Cette finale est encore considérée comme la plus belle de la compétition.

En 1986, le Paris Saint-Germain est Champion de France pour la première fois de son histoire. Lors de cette saison, le PSG emmené par Gérard Houllier parvient à rester invaincu pendant 26 matchs de rang. Dominique Rocheteau termine deuxième meilleur buteur du championnat avec 19 buts juste derrière Jules Bocandé du FC Metz. 

Avec le Paris Saint-Germain, Dominique Rocheteau aura inscrit 100 buts en 255 apparitions de 1980 à 1987.

Fin de carrière au Toulouse Football Club

Après une dernière saison compliqué avec le PSG, Dominique Rocheteau tente une dernière aventure du côté de Toulouse. Jacques Santini, son ancien partenaire est devenu l’entraîneur du club. 

Ses deux saisons au TFC sont mitigées malgré le fait qu’il dispute la Coupe d’Europe. 

Souvent touché par les défenseurs lors de sa carrière, Dominique Rocheteau est usé et ne parvient pas à retrouver sa meilleure forme. Il dispute au total 70 matchs avec Toulouse et inscrit 14 buts. Lors de sa carrière il n’aura écopé que de trois cartons jaunes. 

Dominique Rocheteau, sa carrière avec l'Équipe de France

Première Coupe du Monde en 1978

Dominique Rocheteau a débuter avec l’équipe de France très jeune. En 1975 il se fait repérer par Stefan Kovacs, sélectionneur des Bleus. Son premier match amical est jouer face au Real Madrid en 1975. Les Bleus se font éliminer de l’Euro 1976 et Michel Hidalgo arrive aux commandes de l’équipe de France.

Avec la générations Platini, Dominique Rocheteau participe à sa première Coupe du Monde en 1978. En Argentine, l’ange vert marque face à la Bulgarie dans le troisième match de poule. Les deux formations étaient déjà éliminées. 

Deux ans plus tard, l’équipe de France ne se qualifie pas pour l’Euro 1980 en Italie.

Deuxième Coupe du Monde en 1982

Quelques années plus tard, les Bleus sont du voyage en Espagne pour jouer la Coupe du Monde, la deuxième pour Rocheteau. L’équipe de France est plus mature et propose un spectacle de qualité. Il marque un doublé face à l’Irlande du Nord en phase de poule.

En demi-finale, les Bleus échouent face à l’Allemagne de l’Ouest. Cette demi-finale historique est encore dans toutes les têtes. 

Dominique Rocheteau Equipe de France

Consécration à l’Euro 1984

En 1984, la France organise son Championnat d’Europe. La france remporte cet Euro mais Dominique Rocheteau ne participe qu’à deux rencontres, le sélectionneur préférant Bernard Lacombe. 

Dernière Coupe du Monde en 1986

En 1986, lors du Mondial au Mexique, Dominique Rocheteau réalise son meilleur tournoi. Il entre face à la Hongrie et change le scénario du match. Il marque et offre une passe décisive. 

En huitième, la France domine l’Italie et bat ensuite le Brésil en quart. Ce match face au Brésil est considéré comme le plus beau match de l’histoire. 

Blessé lors de cette rencontre, il ne jouera pas la demi-finale face à l’Allemagne. La France s’incline mais bat la Belgique et termine troisième de la compétition.

Dominique Rocheteau a joué 49 matchs sous le maillot bleu et a marqué à 15 reprises. Il est l’un des seuls joueurs français, avec Michel Platini à avoir marqué lors de 3 Coupes du Monde.


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés