Michel Platini, Nancy, l’ASSE et la Juventus, une carrière d’exception

The Football Market, la première boutique e-commerce en France spécialisée dans les maillots de foot rétro vous partage l’histoire de Michel Platini. 

Passé par seulement trois clubs dans sa carrière, l’AS Nancy-Lorraine, l’AS Saint-Etienne et la Juventus de Turin, le meneur de jeu connaît également un carrière internationale d’exception. 

platini_equipe_france

Avec 3 ballons d’or remporté consécutivement de 1883 à 1985, il reste, aujourd’hui encore, l’un des meilleurs joueurs de football français. Voici son histoire …

Michel Platini : origines et biographie

Michel Platini est né le 21 juin 1955 à Joeuf en Meurthe-et-Moselle. Il possède des origines italiennes par son père, Aldo Platini. Tout comme lui, le petit Michel est né en Lorraine. Déjà, un lien se crée entre la région et le futur joueur de football.

Dès son plus jeune âge, Michel Platini est attiré par le ballon rond. Il se lance lui même des défis sur les terrains de foot. Il commence ainsi à développer une technique balle au pied rare pour un joueur de son âge, la suite, nous la connaissons.

Ses talents sont également développé par son père qui le coach constamment. Il lui enseigne les tactiques du football et le fait progresser physiquement. Il lui apprend également à anticiper les gestes de ses adversaires.

Michel Platini débute le football dans le club de sa ville de naissance, l’AS Joeuf. A l’époque en pupille, il signe sa première licence à 11 ans, le 10 septembre 1966. Son talent fait déjà l’unanimité et le jeune Platini se retrouve à toujours jouer contre des adversaires plus vieux que lui, des catégories supérieures. 

Il se fait remarquer à l’âge de 16 ans lors d’un match de Coupe Gambardella face au FC Metz. Il se fait remarquer par le club mais ne peut participer aux détections à cause d’une blessure. 

La même année, avec son club de l’AS Joeuf et le numéro 9 sur son maillot, il termine meilleur buteur de France de la catégorie Promotion d’Honneur. Grâce à ses performances, il se fait de nouveau convoqué pour des détections avec le FC Metz. 

Suite à des tests peu convainquant, le FC Metz passe son tour. Michel Platini se retrouve alors à l’AS Nancy-Lorraine. Il rejoint l’équipe réserve en septembre 1972 et sympathise avec Jean-Michel Moutier, le gardien de l’équipe.

Michel Platini, l’AS Nancy-Lorraine comme première expérience professionnel

Michel Platini porte le maillot, aujourd’hui vintage, de l’AS Nancy-Lorraine à partir de 1972, à 17 ans. Il débute en équipe réserve en Division 3. Pour son premier match, il est remplaçant face à l’US Valenciennes-Anzin.

Pour son premier match en tant que titulaire avec l’équipe réserve, il montre directement ses prédispositions face au but : il marque un triplé face à l’ASCA Wittelsheim. Il rate le titre de deux points derrière l’équipe de Vittel.

Malgré une blessure à la malléole quelque peu contraignante, il termine la saison en débutant en Division 1. Il joue d’entrée face au Nîmes Olympique le 2 mai 1973. Il enchaîne ensuite contre Sedan et Lyon et il inscrit ses deux premiers buts en Division 1.

michel_platini_nancy_maillot_retro

Un an après son arrivé à Nancy, son père, Aldo Platini, prend en main l’équipe junior. Malgré ses débuts en pro, Michel Platini début la saison 1973-1974 redevient amateur jusqu’au 14 novembre 1973 pour un match contre Nice avec l’équipe professionnelle.

L’AS Nancy-Lorraine descend en Division 2 à l’issue de la saison. Michel Platini est cependant devenu un joueur majeur du 11 lorrain.

La même année, sous les ordres de son père, Michel Platini et un certain Olivier Rouyer se hissent en finale de la Coupe Gambardella 1974.

Nancy remonte en Division 1 et Platini, maillot de l’équipe sur le dos remporte le championnat de Division 2. Les années suivantes, il remporte la Coupe de France en 1978.

A son départ en 1979, il détient le record du nombre de buts avec le club. Avec un total de 127 réalisations en 214 matchs en 7 saisons, il est encore le meilleur buteur du club lorrain.

Michel Platini, le maillot de l’AS Saint-Etienne pour confirmer

Michel Platini porte ensuite durant 3 saisons le maillot vert de l’AS Saint-Etienne. Le bilan est cependant moyen. En effet, l’objectif du club est de remporter une Coupe d’Europe.

Malgré quelques matchs références comme contre le PSV en 1979 étrillé par les verts au Chaudron (6-0) ou encore face à Hambourg (5-0) avec un doublé de Platini en 1980, les Stéphanois et leur maillot vert ne sont pas à la hauteur.

platini_maillot_saint_etienne

L’AS Saint-Etienne remporte tout de même le Championnat de France en 1981. La même année et l’année suivante, Michel Platini perd deux finales de Coupe de France face à Bastia puis contre le Paris Saint-Germain.

Michel Platini quitte le club en 1982. Il aura porté le maillot vert de Saint-Etienne à 145 reprises pour 82 buts.

Michel Platini, la Juventus comme dernier club

Le meneur de jeu français débarque en Italie en portant le maillot de la Juventus. Il fait ses débuts en Coupe d’Italie le 18 août 1982 face à Catane. Il marque ensuite son premier but contre Pescara toujours en Coupe d’Italie.

Son premier but en championnat est marqué face à Cesena. La Juventus compte six italiens fraîchement champions du Monde. Le début de saison de Michel Platini est délicat en raison de la concurrence. Quelques blessures l’empêche également de jouer à plusieurs reprises.

platini_juventus_turin_maillot_vintage

A l’issue de sa première saison, Platini est vice-champion d’Italie derrière l’AS Rome. Il remporte la Coupe d’Italie 1983 face à Vérone. La Juventus perd cependant la finale de la Coupe des Clubs Champions face à Hambourg (1-0).

Les saisons suivantes, Michel Platini remporte les Championnats 1984 et 1986, la Coupe d’Europe des clubs champions en 1984 face à Porto, la Supercoupe UEFA, la Coupe des Club Champions et la Coupe intercontinentale.

Michel Platini joue sa dernière saison en 1986-1987. Au total, le génie français aura marqué 104 en 224 matchs avec le maillot de la Juventus

Il déclare à la fin de sa carrière : “J'ai joué à Nancy car c'est le club de ma ville, à Saint-Étienne car c'est le meilleur club de France, et à la Juventus car c'est le meilleur club du monde”. Il joue son dernier match professionnel face à Brescia le 17 mai 1987.

Michel Platini avec le maillot de l'Équipe de France

Michel Platini découvre les Bleus amateurs en 1973. Il devient, à partir de 1976, l’un des hommes de base du nouveau sélectionneur Michel Hidalgo.

Il dispute la Coupe du Monde 1978 durant laquelle l'Équipe de France termine son chemin en poules avec seulement 2 points.

Quatre ans plus tard en Espagne, l'Équipe de France est beaucoup plus à son avantage. Les Bleus échouent face à la RFA en demi-finale dans un match encore dans toutes les mémoires, aujourd’hui encore appelée la “Nuit noire de Séville”. 

La France menait 3-1 en prolongations avant de voir la RFA revenir à 3-3 et s’imposer aux tirs au but. Ce match est notamment marqué par la sortie de Schumacher sur Patrick Battiston.

En 1984, l'Équipe de France remporte le Championnat d’Europe des Nations. En finale face à l’Espagne, Michel Platini marque sur coup-franc bien aidé par Arconada. La France s’impose 2-0.

Lors de la dernière Coupe du Monde disputée par Michel Platini, le numéro 10 et les siens se hissent en demi-finale. En quart, les Bleus l’emportent face au Brésil aux tirs au but dans un match encore appelé “le match du siècle”. La RFA a encore raison de la France en demi.

maillot_france_platini

Michel Platini dispute son dernier match avec le maillot de l'Équipe de France le 29 avril 1987 face à l’Islande. Il compte 41 buts en 72 sélections.

Par la suite, Michel Platini sera sélectionneur des Bleus de 1988 à 1992 après Henri Michel comptabilisant 16 victoires, 8 nuls et 5 défaites. Il sera remplacé par Gérard Houiller.


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés