Maillot FRANCE 96, un maillot vintage de légende !

La non-qualification des Bleus à la coupe du Monde 94 aux Etats-Unis cause des dégâts internes à la F.F.F. La principale cible, Gérard Houllier, est logiquement débarqué et remplacé sur le tas par son adjoint de l'époque, Aimé Jacquet. Ce dernier, qui sort de deux expériences malheureuses en club (Montpellier en 1989-90 et Nancy, 1990-91), relance sa carrière en intégrant la D.T.N et seconde Houllier lors des qualifications à la World Cup 94. Chez les joueurs aussi, on fait le ménage. Exit David Ginola, autre bouc émissaire de la défaite contre la Bulgarie, accusé de balancer des missiles plutôt que de temporiser dans les arrêts de jeu. Hors-jeu également le « King » Eric Cantona, dont le caractère bouillant ne plaide pas en sa faveur. Jacquet veut du sang neuf et des joueurs à sa pogne, obéissant à sa vision du jeu. Le nouveau sélectionneur marque son territoire avant de bâtir un empire deux ans plus tard.

Les qualifications pour l'Euro 1996

Pour cela, il faut passer l'étape des qualifications à l'Euro 96 organisé en Angleterre. Dans un groupe plutôt déséquilibré où les Bleus tombent sur la Roumanie, la Pologne, la Slovaquie, Israël et l'Azerbaïdjan, l'affaire n'est pourtant pas dans le sac au regard des premières prestations de cette équipe de France new-look. Certes, la France de Jacquet a une défense hermétique mais dans un autre sens, l'attaque est plutôt timide. Les Tricolores collectionnent les matches nuls sans convaincre, ni rassurer. Empruntés dans le jeu, les Français se réveillent lors de la réception de la Slovaquie à la Beaujoire de Nantes (4-0). Après un nouveau nul contre la Pologne (1-1), l'équipe de France enchaîne ensuite une série en commençant par un 10 à 0 chez Guy Roux, à l'Abbé- Deschamps, face à l'Azerbaïdjan. Et confirme par une victoire importante en Roumanie (3-1) et un succès contre Israël à Caen (2-0). Des résultats qui assurent une deuxième place qualificative derrière les Roumains. Dans les vestiaires, c'est à nous les petites anglaises ! D'autant que pendant les rencontres de préparation à l'Euro, les hommes de Jacquet poursuivent leur spirale victorieuse, s'imposant même contre l'Allemagne à Stuttgart (0-1).

Maillot FRANCE 96 un maillot vintage de légende !

Les Bleus débarquent en Angleterre le 7 juin et séjournent dans un hôtel proche de Newcastle, lieu de leur première rencontre dans la compétition. Trois jours plus tard, le 10, la France affronte une vieille connaissance à St James Park. La Roumanie est de nouveau sur le chemin des Frenchies qui négocient la rencontre avec succès (1-0) grâce à un but de Christophe Dugarry en première période. Une victoire qui donne le plein de confiance aux hommes de Jacquet qui doivent se mesurer à un os au prochain rendez-vous fixé à Leeds. A Elland Road, la « Roja » est sur la route des Bleus. Un adversaire pas toujours évident à négocier. Youri Djorkaeff ouvre pourtant la marque en début de seconde période (49ème). Sur le banc tricolore, on croit dur comme fer à la victoire et une qualification pour les quarts déjà assurée. Mais l'Espagne égalise au bout du match (86ème) et relance le suspense dans un groupe presque de la mort. La qualif' se jouera lors de la dernière rencontre et face à un rival qui n'a pas laissé que de bons souvenirs par chez nous. En effet, pour son retour à St James Park, les Bleus sont opposés à la Bulgarie ! Sans le bourreau Kostadinov, mais avec Hristo Stoichkov et l'indémodable Trifon Ivanov. D'entrée, la France domine et ouvre rapidement la marque grâce à Lolo Blanc (21ème), puis double la mise à l'heure de jeu sur un c.s.c de Penev. Stoichkov réduit le score quelques minutes plus tard, mais il est dit que les matches se suivent et ne se ressemblent pas. Malgré des situations chaudes, Patrice Loko achève les Bulgares en fin de partie (90ème) et crie vengeance. 

Les Bleus en demi-finale de l'Euro 1996

Les Bleus sont en quart et doivent déménager à Liverpool pour se mesurer aux Pays-Bas.A Anfield Road, dans l'antre des Reds, les Français pénètrent sur la pelouse plutôt confiants, forts d'une série de 26 matches sans défaite depuis la prise de pouvoir de Jacquet. Mais le match est une purge où le sens tactique prime sur la prise de risque. On file droit vers les prolongations lorsque Marcel Desailly est coupable d'une main dans la surface. L'arbitre, aveugle, n'accorde qu'un coup-franc aux Bataves que Philip Cocu envoie sur le poteau. C'est un signe du destin. La mise en place du système de la mort subite, inauguré lors de cet Euro, n'apporte rien. La décision dépend de la séance des tirs au but. Et c'est Clarence Seedorf, côté néerlandais, qui craque. Les Français sont reçus, eux, 5 sur 5 pour une demi-finale à Manchester.

Maillot FRANCE 96 un maillot vintage de légende !

La désillusion des Bleus face à la République Tchèque

C'est à Old Trafford que les Bleus affrontent la République Tchèque, l'invité surprise du dernier carré, tombeur du Portugal au tour précédent. Mais comme contre les Pays- Bas, et malgré un statut de favori, la France peine à emballer une rencontre qui tourne au combat tactique. Le match est cadenassé et offre peu d'occasions de vibrer. C'est sur un faux rythme que la partie s'étend jusqu'aux prolongations, avant l'épreuve fatidique des tirs aux but. Et dans le « Théâtre des rêves », la séance vire au cauchemar pour l'équipe de France. Une séance interminable brutalement interrompue par le raté de Reynald Pedros au cours de la deuxième série. La France n'ira pas à Wembley, dans le temple du football, mais s'ouvre les portes d'un avenir radieux. 

Steph. Ruta (The Vintage Football Club).



Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés