Maxime Bossis, portrait d’un joueur de légende

Maxime Bossis, ses origines

Maxime Bossis est né à Saint-André-Treize-Voies (Vendée), le 26 juin 1955. Il est important d’évoquer dans un premier temps sa taille 1m86. C’est cette taille qui lui vaudra le surnom qui le suivra toute sa carrière “le Grand Max”.
Footballeur international français il a évolué au poste de défenseur central tout le long de son activité sportive. Sa carrière professionnelle débute en 1973 et se termine en 1991.
Passé par l’Equipe de France et seulement deux clubs, Maxime Bossis est un joueur qu’il est difficile de ne pas estimer. Il est considéré comme l’un des meilleurs arrières de sa génération. Il n’a écopé que de quatre cartons jaunes lors de ses 710 matchs professionnels. Un gage de jeu propre et d’efficacité.
Cet article retrace la carrière de Maxime Bossis et les principales étapes de cette dernière.

Maxime Bossis, sa carrière en club, au FC Nantes et au RC Paris

Arrivée au FC Nantes et premiers titres de 1973 à 1985

Maxime Bossis arrive très tôt du côté de Nantes. Il arrive en Loire-Atlantique en 1972 alors qu’il n’a que 17 ans. D’entrée, il est aligné à de nombreuses reprises en tant qu’arrière latéral gauche notamment sous les ordres de Gabriel de Michèle.
Quand il a débarqué du FC Yonnais, Maxime Bossis jouait en D4. Avec le FC Nantes et son équipe réserve, il est propulsé en D3.
En 1973, il est rapidement repositionné dans la défense central. C’est à ce poste qu’il s’imposera et qu’il évoluera tout le long de sa carrière.
Cette même année, Maxime Bossis signe son premier contrat professionnel avec “Les Canaries”.
Le Grand Max devient rapidement un symbole du FC Nantes de l’époque. Il est l’un des acteurs du “beau jeu à la Nantaise”. Lors de son premier passage en Loire-Atlantique de 1973 à 1985, il devient joueur de l'Équipe de France.
Il est aussi Champion de France à trois reprises en 1977, 1980 et 1983 avec le FC Nantes. Il est aussi vainqueur de la Coupe de France en 1979 avec le FC Nantes. Il accède à la demi-finale de la Coupe d’Europe lors de la saisons 1979-1980.
Maxime Bossis comptabilise pas moins de 461 matchs avec le FC Nantes pour 15 buts de 1973 à 1985. Il est considéré comme l’un des meilleurs défenseurs des années 70-80.

Maxime Bossis FC Nantes

Transfert vers la capitale et le RC Paris de 1985 à 1989

En 1985, Maxime Bossis prend la décision de quitter son club formateur le FC Nantes. Le solide défenseur central est convaincu par un certain Jean-Luc Lagardère, à l’époque sponsor du FC Nantes avec Europe 1. Il lui demande de signer au RC Paris, également appelé Racing Club de France.
Malgré des rumeurs l’envoyant à Tottenham ou au Paris Saint-Germain, Maxime Bossis débarque au RC Paris. Le club se trouve en D2. A un an de la Coupe du Monde 1986 au Mexique, son choix est à cette époque plus que discuté. Le projet du RC Paris de Lagardère est monstrueux.
Juste après l'ascension en D1 en 1986, de grandes stars sont recrutées comme Luis Fernandes, Enzo Francescoli ou encore Pascal Olmeta. A la fin de la saison 1988-1989, les résultats attendus ne sont pas les résultats obtenus. Jean-Luc Lagardère et son club du RC Paris n’ont remporté aucun titres majeurs.
Maxime Bossis quant à lui décide de prendre sa retraite à l’issue de la saison 1988-1989. Sous le maillot du RC Paris, le Grand Max aura disputé 135 rencontres pour un total de 3 buts.

Maxime Bossis RC Paris

Sortie de retraite pour une dernière saison au FC Nantes en 1990-1991

Maxime Bossis est attristé de voir son club de coeur, le FC Nantes, en difficulté sportive. Il décide donc de rechausser les crampons afin d’apporter sa bouteille à la défense canarie. Malgré ses bonnes intentions, la saison est compliquée pour Maxime Bossis qui met un terme définitif à sa carrière en juin 1991. Pour cette dernière expérience, le défenseur central français aura disputé 34 matchs sans parvenir à marquer le moindre but.

Maxime Bossis, sa carrière internationale avec le maillot de l'Équipe de France

Première cape et participation à la Coupe du Monde 1978 en Argentine

Maxime Bossis porte pour la première fois le maillot de l'Équipe de France en 1976. Il n’est alors âgé que de 20 ans. Lors de cette rencontre contre la Tchécoslovaquie (2-2) en même temps que Michel Platini et Didier Six. Il participe à la Coupe du Monde 1978 en Argentine avec les Bleus mais ces derniers sont éliminés dès le premier tour.

Deuxième Coupe du Monde en 1982 en Espagne

Lors de la Coupe du Monde 1982 en Espagne, Maxime Bossis marque son seul but en Equipe de France face au Koweït (4-1). Le parcours de l'Équipe de France à la Coupe du Monde 82 est plus que satisfaisante. Même si les Bleus sont éliminés en demi-finale par l’Allemagne de l’Ouest (3-3, défaite aux tirs au but). Maxime Bossis et Didier Six sont les deux tireurs malheureux côté France.

Consécration à l’Euro 1984 en France

Lors du Championnat d’Europe 1984 qui se déroule en France, Maxime Bossis est l’un des cadres de l'Équipe de France. Cette dernière remporte le titre et la génération de l’époque se voit récompensée de son talent. Michel Hidalgo, sélectionneur du moment, quitte ses fonction après la victoire.
Lors de ses huit ans à la tête de la sélection française, il aura sélectionné Maxime Bossis à 60 reprises. En 1985 il remporte la Coupe Intercontinentale.

Maxime Bossis Equipe de France 1984

Dernière sous le maillot bleu en 1986 lors de la Coupe du Monde au Mexique

Pour sa dernière année au sein de l'Équipe de France, Maxime Bossis est de nouveau du voyage pour la Coupe du Monde. Cette dernière se déroule au Mexique. Les Bleus se font une nouvelle fois éliminés aux portes de la finales. Ils finissent tout de même troisièmes de la compétition en battant la Belgique 4-2 le 26 juin 1986, date de sa dernière sélection.
Au total, il aura compté 76 sélections en Équipe de France pour une réalisation.


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés